Sélectionner une page

Cela fait bientôt 6 ans que je pratique le jeûne au moins une fois par an. J’ai commencé par lire un livre : “Le jeûne : Maigrir, éliminer, se désintoxiquer”. Je l’ai longtemps recommandé à quiconque voulait tenter l’expérience du jeûne.

Le jeûne fait peur, beaucoup de personnes me disent que pour elles ce ne serait pas possible. Combien je les comprends… Nous sommes bombardés d’images de nourriture, la tentation est partout : les odeurs en villes, les stands de junk food, healthy food qui fleurissent mettent notre détermination à rude épreuve et, d’ailleurs, certaines préfèrent partir faire des séjours jeûne-rando pour s’extraire de ces tentations.

Le jeûne est-il fait pour tout le monde ?
Je n’ai aucune certitude mais je suis profondément persuadée que oui, tout le monde peut jeûner, que ce processus est inscrit au plus profond de notre ADN à tous.

Le jeûne a d’immenses bienfaits, je vais ici partager mon expérience personnelle afin que peut-être vous aussi osiez sauter le pas.

Comment débuter:
– Il vous faudra une grande motivation ! Se priver de nourriture, du plaisir de manger, de manger pour compenser parfois un besoin affectif est difficile, le 1er jour surtout.
Quoi de mieux pour se motiver que d’embarquer une amie dans l’aventure, de lire le livre précédemment cité ou plus récemment le livre du Dr Coudron “Le guide pratique du jeûne : Santé, détox, bien-être, prévention“.  Ces ouvrages entre autres relatent tous les bienfaits du jeûne de manière très documentée et vous donneront l’élan pour débuter.

 

– Il vous faudra briefer votre entourage. Pendant mes jours de jeûne, je demande à Julien de bien vouloir finir de manger avant que je rentre d’avoir donné mes cours de yoga.

 

– Beaucoup d’écoles existent en ce qui concerne la préparation au jeûne. D’après certaines il faudrait manger moins de protéines pendant quelques jours avant de débuter l’aventure, pour d’autres c’est encore autre chose… Personnellement, après avoir testé ces différentes alternatives, je vous dis qu’aucune préparation au jeûne n’est nécessaire. Si nous repensons aux périodes de famines il n’y a pas tant de temps que ça, les personnes ne faisaient pas autant de tralala : quand il y avait à manger ils mangeaient, et s’il n’y avait rien ils jeûnaient, mais je vois mal une famille commencer à se priver de nourriture en prévision d’une famine… Ceci n’est que mon opinion mais il y a beaucoup de chichi autour du jeûne…

Le jeûne hydrique ? Le jeûne au jus ? Le jeûne à la nourriture ?
La monodiète n’est pas un jeûne : lors d’un jeûne on ne mange pas, les processus métaboliques et psychologiques pour le coup sont très différents entre la monodiète et le jeûne.
Le jeûne hydrique, où l’on ne prend que de l’eau ou du thé est de loin, de très très loin le plus difficile… Je l’ai testé et ça s’est conclu par une reprise alimentaire anticipée.
Le jeûne que je recommande, et que nous faisons tous les ans avec mon programme 7j detox, c’est le jeûne au jus et bouillon. C’est le plus équilibré qu’il existe et le plus facile à mettre en place, un vrai bain de jouvence pour tout l’organisme.

Avant de commencer
Avant de commencer un jeûne il est intéressant de se libérer de tous les résidus alimentaires encore présents dans l’appareil digestif. Sans prise alimentaire vous n’aurez pas envie d’aller aux toilettes et ces déchets vont stagner dans le colon, re-polluant votre corps.
Cette étape fait une grosse différence dans le vécu du jeûne. Depuis 3 ans que je guide des élèves au travers du jeûne, j’ai vu de bien meilleurs “résultats” chez les personnes qui avaient fait une purge avant de débuter.
Il existe plusieurs méthode : peut-être la moins invasive, et celle que j’utilise, est le Chlorure de Magnésium. Il s’agit d’un sachet à dissoudre dans 1 litre d’eau et à avaler d’un coup. C’est vraiment pas bon mais très efficace pour la plupart des personnes. Vos intestins seront complètement lavés. Attention : les personnes fragiles des intestins devront demander conseil à leur médecin traitant car cette solution pourrait être trop “violente” pour elles.

Comment se passe une journée de jeûne
Le matin je prends une mug de thé/café/jus – Attention! un jus n’est pas un smoothie, vous pouvez le faire vous-même si vous avez un extracteur, sinon vous en trouverez en ligne. Si vous en achetez en ligne, surveillez bien qu’il y ait des légumes dans le jus, que ce ne soit pas juste une bombe sucrée pour l’organisme.
A midi je ne prends rien, de l’eau, ou un bouillon – Attention : pas un velouté de légumes, un bouillon type cube dans de l’eau chaude.
Le soir je prends 1l de bouillon.

Jour 1:
Si vous n’avez jamais fait de jeûne, l’aventure commence, on est porté par la motivation du débutant. Je vous conseille de vider les placards des encas tentants. On a faim aux heures des repas car notre horloge interne est tellement bien ancrée.
La petite astuce est de programmer une activité pile à l’heure du repas. Le matin ça peut être une petite marche. A midi un rendez-vous santé/beauté. Le soir un cours de YOGA/danse/sport.
Dormir la fenêtre ouverte permet de passer une meilleure nuit.

Jour 2:
Cette journée est un peu plus difficile physiquement, quelques maux de têtes peuvent apparaître mais ne devraient pas durer plus de quelques heures. Si vous avez déjà fait des jeûnes, ou que vous avez une vie particulièrement saine, cette étape ne durera peut-être que 30 min, ou vous ne l’aurez pas.
On peut aussi se sentir faible, auquel cas, une petite sieste, un petit jus supplémentaire et du repos devraient tout remettre dans l’ordre.

Jour 3:
C’est à mon avis à partir de ce moment-là que le vrai intérêt du jeûne commence. Le corps va puiser dans ses réserves, consommer les graisses pour fonctionner. Je ne rentrerai pas en détail dans le processus du jeûne ici, tout est bien expliqué dans le programme 7j detox ainsi que dans les livres que je cite plus haut.
Normalement on n’a plus faim, l’esprit est clair (contrairement à la veille où il pouvait sembler un peu cotonneux). C’est un réel plaisir de vivre ce moment, certes l’envie de croquer dans un bon plat est toujours là mais cette légèreté ressentie est très très motivante.
Si vous avez un coup de fatigue, type la tête qui tourne, prenez 30min pour vous reposer, prendre un petit jus ou du bouillon.

Jour 4:
Idem que le jour 3 dans le ressenti, sauf qu’on ne doit plus avoir de coup de pompe (tout le monde est différent bien sûr).

Combien de temps continuer le jeûne?
Entre 3 et 5 jours : c’est une durée optimale, on ne crée pas de grosse frustration, et le nettoyage agit en profondeur.

Et l’activité physique ?
Pendant toute la durée du jeûne il est important de maintenir un fonctionnement normal. Si vous en profitez pour vous affaler sur le canapé et comater toute la journée, les résultats seront plus que médiocres.
Il faut bouger sans stresser l’organisme c’est à dire faire au moins 1h d’activité par jour: yoga, marche, vélo, la course à pied seulement si vous avez l’habitude de vous écouter et que vous connaissez bien votre corps.

Pour aller plus loin
Voici quelques idées que j’aime mettre en place quand je jeûne. Je prends le temps de programmer ces activités en amont pour me laisser porter pendant la période de jeûne.

  • Prendre un rendez-vous bien-être: massage, ostéo, beauté, gommage etc…
  • Je fais un sauna.
  • 1 semaine avant le jeûne, je fais une cure d’ampoules de plantes détox (en magasin bio et pharmacie)
  • Le soir je prends un bain bien bien chaud. Si vous n’avez pas de baignoire, prenez une douche bien chaude.
  • Je pratique avant de me doucher le gommage à sec, c’est à dire que je brosse ma peau avec un gant de gommage ou une brosse faite exprès. Ensuite j’enduis mon corps d’huile de sésame ou de coco, je masse bien mon corps et puis je prends ma douche.
  • Je couple une détox digitale, je m’éloigne de mon téléphone pour me reconnecter à la nature, ne serait-ce que pour m’asseoir dans la pelouse au soleil et lire un bouquin.

Reprise alimentaire:
Beaucoup d’écoles existent en la matière, je ne veux pas froisser les esprits, je vais vous parler de ce qui marche bien pour moi.
1er repas: En général je romps le jeûne à midi, là où le système digestif est à son pic. Je me fais quelques légumes vapeurs avec un filet d’huile d’olive sel et poivre. Bon je vous avoue qu’une fois j’ai rompue le jeûne avec une pizza et que tout s’est bien passé… Nous avons tous un système digestif différent et il faudra vous écouter. Je ne conseille pas de reprendre l’alimentation avec du riz blanc ou des pâtes parce que si vous voulez faire une hyper-glycémie suivie d’un coup de barre, c’est exactement ce qu’il faut faire. Mais encore peut-être que si vous le faite ça se passera bien pour vous.
Attention: c’est sûrement le repas le plus savoureux de toute votre vie, ne le gâchez pas avec des collègues qui vous énervent ou des discussions houleuses… Vous voulez être au calme, sentir les aliments, les savourer, prendre votre temps…
2ème repas: vous pouvez refaire des légumes vapeur et puis ré-incorporer des protéines. Ne prenez pas encore de légumineuses, elles sont un peu plus longues à digérer.
3ème repas: tout est rentré dans l’ordre !

Quand faire un jeûne ?
Je pense que le meilleur moment de l’année est le printemps : choisissez une semaine ensoleillée si vous pouvez. Quand je refais un jeûne, c’est souvent en automne, début octobre, pas trop tard car je ne souhaite pas affaiblir mon corps avant l’hiver.

J’attends vos commentaires, questions, suggestions avec impatience et souvenez-vous qu’amour et compassion sont les 2 gendarmes qui filtrent la publication des commentaires. Ceci n’est pas un espace public, vous êtes ici chez moi et je suis heureuse de vous y accueillir.

 

 

Powered by WishList Member - Membership Software